Equilibre électrique français : qui le prépare à l’avance ?

Invité : Francois Colin Ingénieur planification, RTE

equilibre-offre-demande-electricite-rte-planification-hebdomadaire

A la seconde où vous appuyez sur le bouton d’une lampe ou d’un appareil, l’électricité apparaît ! Et pourtant, elle n’était pas cachée derrière la prise… ni ailleurs, puisque l’électricité ne se stocke pas à grande échelle. Elle a été acheminée par le réseau et en plus, quelqu’un a anticipé, à l’avance, que le volume d’électricité produit soit exactement égal à celui demandé à chaque instant. Ce quelqu’un, ce sont les « ingénieurs planification équilibre offre et demande » de RTE. Découvrons leur activité…

FC-planification-dipatching-national-previsions« La plus belle inconnue, ou la plus variable, c’est la météo ». Certains le diraient en préparant leur valise avant un voyage. François Colin, ingénieur planification, en fait l’expérience tous les jours, en établissant les prévisions hebdomadaires de consommation d’électricité.

En effet, parmi les données à considérer, il y a la température et la nébulosité. Ces valeurs, fournies par Météo France, sont les plus fluctuantes et les plus impactantes sur l’évolution de la consommation d’électricité. Par exemple : en hiver, un degré de moins, ce sont 2 300 MégaWatts consommés en plus, soit l’équivalent de deux fois la consommation d’électricité de Marseille. Par ailleurs, à propos de la couverture nuageuse : autour de 18h, pour un octa1 en plus, nous consommons 500 mégawatts en plus. « Autrement dit, plus le ciel devient nuageux, plus on consomme d’électricité. Chacun s’en aperçoit : quand le temps se couvre, on a tendance à rester chez soi, on a besoin de s’éclairer davantage. Parfois, le temps est aussi à faire des gaufres et à boire des boissons chaudes », explique François.

En parallèle de ces données variables, François dispose de données structurantes sur la consommation d’électricité du pays, liées pour l’essentiel à l’activité économique et domestique.

  • François utilise les historiques annuels de consommation électrique française (il remonte parfois jusqu’à 1993 !). RTE est à la source de ces données grâce à des capteurs installés sur le réseau de transport, qui transmettent des mesures à distance.
  • Il exploite aussi les prévisions de consommation électrique annuelles et pluriannuelles, déjà réalisées. Ces sources, tel le bilan prévisionnel de RTE, décrivent les tendances de consommation française pour les années à venir, par saison et par moment de la journée.

« A partir de ces informations, reprend François, je peux déterminer l’évolution des besoins en électricité au fil du temps. Précisément, mon métier consiste à définir, 8 jours à l’avance, le niveau de consommation d’électricité en France, puis à l’actualiser chaque jour, d’après les données Météo France. Egalement, je mets en relation ces prévisions avec les volumes de production prévus2, et j’inclus une marge de sécurité. Ces analyses permettent de vérifier si dans la semaine à venir, la France aura assez d’électricité pour couvrir ses besoins ».

Etape suivante : les prévisions hebdomadaires sont affinées par d’autres ingénieurs planification… jusqu’au plus près du temps réel.

« Prévoir n’est pas prédire, termine François. Et chaque échéance a son niveau d’analyse. Vous l’imaginez, on n’interprète pas des valeurs températures ou nébulosité, on n’anticipe pas leur impact sur la consommation d’électricité de la même façon, selon que l’on travaille une année, une saison, une semaine ou un jour à l’avance. Par ailleurs, on ne peut négliger la part de diagnostic et d’expérience nécessaires à la prévision. Il faut manier de nombreuses données en sachant toujours les pondérer ».

courbe prévisions et consommation réelle d'électricité en france - rtePour aller plus loin : les prévisions hebdomadaires

  • sont affinées jusqu’au plus près du temps réel par les ingénieurs planification.
  • sont également utiles pour calculer les besoins/possibilités d’importation et d’exportation de la France, afin que les acteurs du marché effectuent leurs achats et ventes d’électricité.
  • contribuent in fine à construire une vision globale de l’énergie produite, consommée et échangée de/vers la France aux dispatchers. Eux qui veillent, en permanence, à la sûreté du système électrique français.

Dernier recours ? Si en temps réel, la situation électrique ne correspond pas exactement aux prévisions, les dispatchers compensent les écarts dans le cadre du mécanisme d’ajustement.

En savoir plus :

1. Unité servant à exprimer la couverture nuageuse, ou nébulosité, et correspondant à un huitième de la voûte céleste. 2. Réception des données fournies par les producteurs français, puis agrégation par RTE.

Partager l'information :
 

4 commentaires pour “Equilibre électrique français : qui le prépare à l’avance ?”

  1. Bonjour, Bravo aux équipes RTE qui ont réussi à maintenir le réseau opérationnel et à fournir les Kwh appelés par les consommateurs lors des grands froids de février 2012, avec des pointes à plus de 100 000 Mwh. La production et l’importation ont été à la hauteur, le réseau a tenu le coup; il n’y a pas eu de coupure. Tant mieux, mais cela laisse à croire à Mr Toutlemonde qu’on peut consommer sans souci puisque ça a marché; des coupures “pédagogiques” tournantes ne seraient-elles pas bienvenues?

    [Répondre]

    Bonjour André38,
    Merci de l’intérêt que vous portez à la maîtrise de la consommation d’électricité en France. Un enjeu de taille !
    Merci aussi de vos idées et de votre fidélité sur le blog.

    RTE est responsable de la sûreté du système électrique français afin de garantir l‘alimentation électrique de tous, à tout instant. Des « coupures (même) pédagogiques » nuiraient à l’activité du pays. En revanche, depuis plusieurs années, RTE s’implique à sensibiliser le grand public à la maîtrise de la consommation d’électricité en période de pointe (le soir en hiver) par des messages d’information. En plus, un partenariat entre RTE et l’AMF (Association des Maires de France) permet plus précisément d’inciter les collectivités à prendre des mesures concrètes en faveur de la consommation d’électricité publique, notamment en période sensible sur le plan électrique. Tout est basé sur le volontariat de chacun !

    Retrouvez ci-dessous plus de conseils et d’infos, à partager autour de vous :
    http://www.audeladeslignes.com/maitrise-consommation-electricite-80
    http://www.rte-france.com/fr/developpement-durable/maitriser-sa-consommation-electrique
    http://www.rte-france.com/fr/nous-connaitre/espace-presse/communiques-de-presse/l-association-des-maires-de-france-et-rte-engagent-les-maires-a-poursuivre-leurs-efforts-de-maitrise-de-la-consommation-d-electricite-aux-heures-de-pointe-3

    Par ailleurs, RTE a lancé éCO2mix, disponible sur le site RTE et sur androïd et i-phone. Cet outil interactif permet notamment d’observer la consommation d’électricité française en continu. D’observateur, chacun peut ainsi devenir acteur… en maîtrisant sa propre consommation d’électricité lorsque la demande du pays est très forte ! « Y’a plus k’à » 
    http://www.rte-france.com/lienrapide/eco2mix

    Enfin, en Bretagne et Provence Azur, régions dont l’alimentation électrique est structurellement fragile, le dispositif EcoWatt permet d’alerter les consommateurs en cas de période tendue pour le système électrique. Ceux-ci sont invités à réduire leur consommation électrique pour éviter les coupures.
    Voir : Bretagne (http://www.ecowatt-bretagne.fr/) et Provence Azur : les Alpes Maritimes et le Var (http://www.ecowatt-provence-azur.fr/).

    A bientôt,
    Julie

  2. “puisque l’électricité ne se stocke pas à grande échelle”

    ah bon et ca c’est quoi ?

    http://www.ecosources.info/dossiers/Station_stockage_transfert_pompage_turbinage

    [Répondre]

  3. Pourrait-on avoir une statistique facile d’accés :

    “tel equipement peut alimenter xxxxx hahitants ou FOYERS” ( ce qui n’est pas la meme chose )

    - en kW et en kWh ? (il y a à boire et à manger !!)

    merci

    [Répondre]

Laissez un commentaire

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité ...), il n'engage que leur auteur.

> Respectez la charte des commentaires

Copyright © 2009 - RTE - Contact - Mentions légales