Dimanche 30 octobre, on passe à l’heure d’hiver. Notre consommation d’électricité change-t-elle aussi ?

Par Julie Rédactrice animatrice du blog

Changement d'heure de l'été à l'hiver 2010
Le 30 octobre 2011, à 3 heures du matin, il sera 2 heures. Nous aurons gagné une heure ! Ce n’est pas tout : en parallèle, la consommation d’électricité française à la pointe du soir s’accentue. Et cela de plus en plus, au fur et à mesure que l’on progresse vers l’hiver.

Petits arrangements de saison. Avec le changement d’heure, de l’été à l’hiver, notre consommation d’électricité, sur 24heures, se modifie.

La pointe du soir se cale à 19heures… et elle s’amplifie.

  • L’hiver arrivant, le soleil se couche de plus en plus tôt, les jours raccourcissent et les températures diminuent.

Le saviez-vous ? En octobre 2010, en France, le soleil se couche à 19h30 le 1er jour du mois, et à 17h32 le dernier jour.

  • Le changement d’heure (on retarde nos montres d’une heure) permet de faire correspondre au mieux les heures d’activités journalières avec les heures d’ensoleillement. C’est donc le matin que de l’électricité est économisée.
  • Pour autant, le soir venu notamment, nous avons notamment besoin de nous éclairer, d’utiliser des appareils électriques de cuisine et de nous chauffer.

Ainsi, notre consommation d’électricité à la pointe du soir, à 19h, s’accentue.

Vous pouvez visualiser les effets du passage à l’heure d’hiver sur la courbe journalière de la consommation électrique française :

effets du passage à l'heure d'hiver sur la courbe journalière de consommation d'électricité française

en rouge : 15 jours après le passage à l’heure d’hiver / en orange : au moment du changement d’heure / en jaune : 15  jours avant le changement d’heure

Le saviez-vous ? Le passage à l’heure d’hiver a été institué par une directive, effective depuis 1975 en France et étendue aux pays de l’Union Européenne dans les années 1980. Ce changement d’heure vise une meilleure utilisation de la lumière naturelle, pendant la période hivernale. Il permet notamment d’optimiser l’utilisation de l’éclairage artificiel.

De votre côté aussi : vous pouvez agir en faveur d’une maîtrise durable de la consommation d’électricité. En particulier pour réduire les pointes de consommation en hiver !  Adoptez des gestes simples comme… éteindre la lumière dans les pièces inoccupées et les appareils en veille, user avec raison du chauffage électrique et des appareils électroménagers…

En savoir plus :

Partager l'information :
 

5 commentaires pour “Dimanche 30 octobre, on passe à l’heure d’hiver. Notre consommation d’électricité change-t-elle aussi ?”

  1. Je crois qu’il y a une erreur dans la légende de la courbe. La consommation électrique serait supérieure après changement d’heure ?

    [Répondre]

    Michel,
    Effectivement, le pic du soir sur la courbe de consommation électrique journalière française est plus élevé 15 jours après le changement d’heure. « Ce constat est une photographie de la consommation électrique à un instant T, en l’occurrence en période automnale, en France. ». Pour évaluer l’impact du changement d’heure en termes d’économie d’énergie, « il faut considérer le bilan global sur une année ».
    Lire l’interview de Eric Vidalenc, économiste à l’Ademe : http://www.audeladeslignes.com/quelles-economies-energie-changement-heure-5903

    Par ailleurs, plus globalement, la pointe du soir à 19h s’accroît au fur et à mesure qu’on entre dans l’hiver car les températures sont de plus en plus froides, et que les usages électriques (chauffage notamment) sont alors maximum. On dit que le « système électrique est sensible au froid ». Vous pouvez lire l’article : http://www.audeladeslignes.com/meteo-electrique-1%C2%B0c-de-moins-en-hiver-le-double-de-la-consommation-delectricite-de-marseille-en-plus-6511

    A bientôt en ligne,
    Julie

  2. Bonjour,
    J’ai un gros problème de compréhension avec le pic de 19h dû au chauffage électrique.
    J’ai habité longtemps un appartement à chauffage électrique en rez-de-chaussée (plus difficile à chauffer que les autres) Quand nous mettions le chauffage en hors gel avant nos absences, il nous fallait au moins 4 ou 5h pour sentir une différence. Ces logements sont très bien isolés, et ont une grosse inertie, le chauffage est ainsi, d’une certaine manière, un stockage, comment se fait-il que nous soyons incapables d’écrêter cette pointe en gérant mieux les chauffages ??

    [Répondre]

    Bonjour Brigitte,
    Effectivement, toute utilisation modérée des chauffages électriques dans les maisons (notamment grâce à la mise en hors gel à certaines heures/périodes) est utile. De même, l’isolation des bâtiments augmente leur performance énergétique, et par là, réduit les besoins de chauffage. Toutes ces actions sont importantes, et participent à une meilleure maîtrise de la consommation électrique en France. En hiver en particulier, cela permet de réduire les volumes consommés, au global, sur une journée et une saison.

    Ceci dit, cela ne suffit pas à réduire l’effet de pointe journalier qui, lui, a tendance à augmenter avec les années (voir billet blog sur l’historique des pointes). C’est lié au mode de vie de la plupart des français : en hiver, ils ont besoin, à ce moment-là de la journée (entre 19h et 21h), de rallumer (ou d’augmenter) leur chauffage, et de faire fonctionner les appareils électriques de leur maison pour mener leurs activités du soir. Le besoin en électricité est donc alors beaucoup plus important.

    Merci Brigitte, de vos actions en matière de maîtrise de votre consommation électrique. Continuez, continuons ! RTE incite tous les consommateurs à modérer leurs usages électriques surtout l’hiver, en période de grand froid.

    Julie

  3. Ce décalage soudain d’une heure deux fois par an, a pour inconvénient de perturber notre métabolisme, en particulier chez les nourrissons et les personnes âgées, sans parler des animaux qui se balancent d’une hypothétique économie d’énergie qui reste toujours à prouver. (Sommes-nous plus bète que les animaux ?)
    Ne pourrait-on pas tout simplement avancer au printemps prochain nos pendules d’une demi-heure, et en rester là une bonne fois pour toute.

    [Répondre]

Laissez un commentaire

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité ...), il n'engage que leur auteur.

> Respectez la charte des commentaires

Copyright © 2009 - RTE - Contact - Mentions légales