Ligne THT entre Lille et Arras : des designs innovants de pylônes

Par Julie Rédactrice animatrice du blog

La concertation sur le projet de reconstruction de la ligne THT Avelin Gavrelle, entre Lille et Arras, se poursuit. A l’occasion de la commission paysage (29 mars 2013), une des étapes de la concertation, les trois designers sélectionnés ont présenté leur projet de nouveaux concepts de pylônes. Le suspense reste intact quant à celui qui sera finalement retenu… Et vous lequel préférez-vous ?

Cette recherche esthétique est née du constat que les projets récents de conception de lignes aériennes à l’étranger étaient centrés sur l’impact visuel et le design. Innover, répondre aux préoccupations des riverains sans oublier les conditions de maintenance, la mission difficile a été confiée à trois designers.

Le blog “Au-delà des lignes” a recueilli pour vous, la présentation de leur concept en vidéo.

Olivier Frenoy, projet Synergie :


Frédéric Simon, projet UniveRte :

Hugh Dutton, projet Equilibre :

En savoir plus :

Actualité du 22 avril 2013 :
Le concept “Equilibre” choisi pour la future ligne à 400 000 volts Avelin -Gavrelle

Partager l'information :
 

14 commentaires pour “Ligne THT entre Lille et Arras : des designs innovants de pylônes”

  1. Je suppose que ceux qui dessinent ces nouveaux pylônes n’iront jamais travailler dessus.

    Quel gâchis !

    [Répondre]

    Tout d’abord je précise que dans le principe je suis d’accord avec vous; je trouve que trop souvent le design est trop “nombriliste”. Cependant, et cette remarque concerne aussi la critique de Becker Françoise. Pourriez-vous développer ? Tout le monde ne travaille pas sur des pylônes; quels sont exactement les reproches que vous avez à leur faire ?

  2. encore un support galva comme le muguet; il manque la couleur car rien n’accroche plus la lumière et on ne voit plus que cela dans le paysage; les agents EDf vont encore fulminer à cause des interventions sur les pylônes, il faudrait penser à eux. Entre une oeuvre d’art et la réalité, créer c’est bien mais être réaliste, c’est mieux.

    [Répondre]

    Je suis entièrement d’accord avec vous, j’ai travaillé sur les Muguets, surtout les premiers sans échelles, il fallait emboiter de petits tronçons les uns au-dessus des autres avec la poulie avec la corde accroché sur le harnais sans parler du vent et de la pluie. Arrivé en haut, il fallait encore accéder aux consoles en y allant à califourchon toujours avec la corde de service. J’ai vraiment souffert avec ces fameux Muguets qui ne valent pas les pylônes classiques.
    D’ailleurs certains monteurs ont refusé d’ y monter dans les années 70 car ils n’étaient pas en confiance et ça c’était dans une boite privé où je travaillais.
    À mon avis ces pylônes d’origine américaine ont été conçus pour le travail avec des nacelles et la première fois que je les ai vu c’était à la station d’essai des pylônes de Sens-Paron en 1974. Ceux qui les dessinent ne pensent jamais à ceux qui y travaillent dessus. Il faut être réaliste et pas seulement donner des coups de crayon et admirer son nombril.

  3. Le UniveRte :est top massifie a mon goute même si le concept de miche écologique a la basse est intéressant.
    Le Synergie est très consensuelle.
    je trouve l’Equilibre moderne et discrèt, c’est mon préféré.

    [Répondre]

  4. On retient l’ excellente idée de suivre les courbes des sites au lieu de forcer le paysage à coups de lignes droites.
    En revanche l’intégration paysagère annoncée par les projets ne semble pas prendre en compte les couleurs des ciels locaux.(Ce qui se passe aussi pour les éoliennes).
    N’est-il pas possible de travailler ce point ,même si les impératifs de l’aviation civile contrarient les initiatives coloristes ?

    [Répondre]

    Bonjour à tous et merci notamment à Sirius et Traintrain pour leurs commentaires. Information de ce jour : la nouvelle forme de pylône pour la ligne à 400 000 volts Avelin-Gavrelle vient d’être dévoilée. Pour la connaître, cliquez ici. Continuez à partager vos opinions sur le sujet et à très bientôt !
    Julie

    … et dans ton jardin tu le trouveras comment ces courbes!
    moi je verrai bien ce pylône en rose fluo ou vert caca bleu cerise…

    ADBM s’oppose à cette ligne qui va défigurer notre cadre de vie et impacter notre santé…
    qu’on se le dise, un habitant de Mons en Pévèle dont l’environnement serait impacté par ce projet de construction!

  5. Un choix excellent . La transparence de ces pylônes et leur adaptation continue aux espaces traversés marquent un vrai progrès esthétique en la matière.
    Je l’apprécie en tant que membre d’une Commission départementale de la nature ,des paysages et des sites qui se heurte trop souvent à la banalité monotone des éoliennes .Et j’évoquerai ce beau travail.

    [Répondre]

  6. bonjour
    je souhaiterais savoir comment l’ on va proceder pour effectuer une reparation sur phase mediane ou basse, que ce soit en pleine portee ou au niveau des accrochages ?
    Surtout si le pylone est situe au milieu d’ une culture….

    [Répondre]

    Bonjour Fantino,
    Ce type de concept ne modifie pas la faisabilité des opérations de maintenance sur les différentes phases que l’on soit au niveau des accrochages ou en pleine portée. Par rapport aux pratiques en vigueur, seuls les modes opératoires et les outils devront être adaptés à RTE.
    A bientôt sur la toile !
    Julie

  7. reconnaitre les lignes electrique a haute et trs haute tensiondu reseaux de transport des lignes souterraines quelle son les signalisation apparente pour identifier facilement les lignes souteraines a haute et tres haute tension en grande ville les lignes sont souterraines sous les trotoires passe sous des immeubles qui dois donner les informations

    [Répondre]

    Bonjour,
    il n’y a jamais de signalisation apparente des lignes souterraines de RTE. En ville, elles sont le plus souvent sous la voirie routière.
    Pour informer les collectivités et leur permettre de bien gérer le sous sol du domaine public dont elles ont la responsabilité, RTE peut passer avec celles qui le désirent une convention permettant, moyennant un accord sur la protection des données géographiques et techniques, de leur transmettre les données informatiques d’implantation des ouvrages de RTE. D’autre part, l’information sur la présence de réseaux souterrains (électriques mais également gaz, eau etc) est accessible, de manière gratuite et réglementaire, grâce au service “réseaux et canalisations” visant à garantir la sécurité des intervenants qui réalisent des travaux susceptibles de se trouver à proximité de réseaux souterrains. J’espère que ceci répondra à vos questions.
    A bientôt,
    Julie

  8. la reponse et tres vague mais je vais prendre plus de detailles au service (reseaux et canalisation car etant souvant a faire des travaus de securite ( pique de mise a la terre) dans des immeudle anciens

    [Répondre]

Laissez un commentaire

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité ...), il n'engage que leur auteur.

> Respectez la charte des commentaires

Copyright © 2009 - RTE - Contact - Mentions légales